106SR M40

sur affût m79

 

Cliquez sur chaque image pour l'agrandir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir d’autres photos et notamment de 106 SR en action sur la page

de Patrick MARTIN.

 

 

8 septembre 2004

 

 

Dans l'immédiat après-guerre, le canon sans recul (SR) est apparu comme l'arme anti-chars par excellence. Les canons traditionnels devenaient beaucoup trop gros pour être aisément utilisables sur les champs de bataille. Le 106SR M40 voit le jour en 1953 en remplacement du 105SR M27 qui ne donnait pas satisfaction, notamment en fiabilité et en précision. Pour distinguer les munitions, incompatibles entre le M27 et le M40, le M40, lui aussi d'un calibre de 105mm fut baptisé 106SR. Bien que le canon de 105mm soit maintenant dépassé par les missiles guidés (ex. : missile MILAN) comme arme antichar, il continue d'être utilisé par de nombreuses ramées (Pakistan, Inde, etc.) du fait de faible son coût de fabrication et d'emploi et de son efficacité. Le 106SR M40 est aussi le premier canon à avoir utilisé une arme semi-automatique de visée. Celle-ci est montée solidairement au dessus du canon et tire une munition de 12,7mm explosive. Cette arme permet au servant du canon d'ajuster son tir avec la même précision que le canon mais avec une munition de moindre coût et traçante. Une fois la cible acquise, le servant peut alors tirer son obus de 105mm avec la même précision que la munition de réglage.

 

Caractéristiques

Calibre : 105mm

Poids en ordre de tir : 209.5 kg

Longueur : 3404 mm

Portée maximale : 7700 m

Vitesse maximale : environ 600m/sec

Pouvoir perforant : 150 mm avec un impact à 60°

Constructeur : Watervliet Arsenal, USA

 

**********

 

M201 et 106 SR M40

 

Le canon de 106SR M40 est très souvent porté par des jeeps. L'armée française, tout comme les Etats-Unis a d'abord utilisé un canon de 75mm, rapidement jugé trop peu puissant. Début 1963, elle a donc commencé à déployer le 106SR M40 et a utilisé l'affût tripode américain M79. En France, le 106 SR a été en dotation dans les compagnies d'éclairage de brigade (CEB), les régiments d'infanterie des forces du territoire (RIFT) et les bataillons de chasseurs alpins. L'entrée en service du missile MILAN s'est accompagnée du transfert des jeep 106 SR dans les régiments de réserve qui les ont conservées en dotation jusqu'au début des années 1990. L'usure des systèmes de visée, l'épuisement des munitions et la dissolution des unités de réserve ont conduit à la réforme inéluctable et définitive de ce matériel. Une étude a été conduite visant à installer le canon de 106 SR sur le châssis du Peugeot P4, mais le projet n'a pas dépassé le stade du prototype. Les principales modifications apportées à la jeep sont décrites dans les fiches EMA 2222-16 (version 6V) ou 2223-17 (version 24V) : aménagement défini en vue d'équiper le véhicule pour le transport et le service à bord du canon U.S. de 106 SR-M 40 monté sur affût M79 et rendre possible son parachutage (existe sur châssis Willys ou Ford au code E.M.A. 2222-26). Les parties modifiées sont le châssis, la carrosserie et les suspensions :

 

- la roue de secours est fixée sur le côté droit ;

- les suspensions sont renforcées : ressorts arrière à 11 lames renforcés par des ressorts hélicoïdaux, ressorts avant à 10 lames ;

- les pneus doivent être obligatoirement des pneus en 6,50x16 ;

- un siège avec dossier pour le pointeur est fixé sur la caisse, côté gauche ;

- une chaise de route et son support (lock assy n°8403350) permettant l’immobilisation du canon lors de la marche du véhicule ;

- un coffre pour les accessoires est fixé sur la caisse, côté droit ;

- le support du jerrican repose sur le marchepied droit ;

- le panneau arrière de la caisse a été découpé au ras du coffre et du plancher ;

- la courbure de la sortie du tuyau d'échappement a été modifiée en la rabattant vers le bas pour éviter la détérioration de la roue de secours par les gaz d'échappement.

- les extrémités de la traverse arrière du châssis ont été prolongées à l'aide des rallonges de traverse ;

- le pare-brise est d'un modèle spécial (winshield assy n°7986088) avec  fenêtre de pare-brise (cover assy n°7986068) pour le passage du canon en position de roulage. A noter qu'il existe au moins deux types de pare-brise (modèle de fabrication US avec 3 embossages ou de fabrication française plat) ;

- il y a deux rampes de guidage et un collier de guidage de hampe. Les rampes de guidage sont fixées à l'avant sur les côtés du chemin de roulement et à l'arrière sur les équerres de fixation des supports arrière de munitions ;

- le chemin de roulement (riser n°7986104) est dans l'axe de la caisse ;

- les capots qui recouvrent les amortisseurs arrières ont été supprimés et laissent la place au stockage des obus (4 racks) ;

- des anneaux de fixation sont boulonnés à l'arrière de chaque côté de la caisse.

 

Emploi au combat

 

Le canon de 106 SR est servi par un équipage de trois hommes : un chef de pièce, un tireur, un conducteur chargeur. Le pointage de la pièce s effectue au moyen d'un télescope M92D et d'une arme semi-automatique de 12,7 mm tirant des cartouches traçantes dont les caractéristiques balistiques sont celles de l'obus do 106 mm. Tirant à vue directe et provoquant une flamme importante au départ du coup, la pièce de 106 SR est très vulnérable. Il convient donc de ne tirer qu'un seul coup, au maximum doubler le coup, puis s'esquiver. Pour des raisons de sécurité, le tir est interdit culasse tournée vers le moteur (champ de pointage 270°). En tout état de cause, pour faciliter le départ rapide de la position de tir, le tir vers l'arrière est à privilégier. La pièce de 106 SR est pratiquement toujours utilisée sur la jeep, mais elle peut éventuellement être mise en batterie à terre. Son poids de 220kg rend toutefois sa manutention difficile et, de surcroît, l'esquive rapide devient a[ors des plus problématique.

 

Attention, chaud derrière...

 

L'éjection des gaz vers l’arrière délimite une zone dangereuse d'une profondeur de 30 mètres et sur un angle de 120°. Une zone de précaution de 60 mètres est recommandée. Pour éviter tout accident, aucun personnel et aucun obstacle (mur, talus) ne doivent se trouver dans cette zone.

 

Bibliographie

Hotchkiss M201 with M40 recoilless rifle, X in Classic Military Vehicle n°10, mars 2002, pp.66-68

Les Jeep canon sans recul in Chars et véhicules militaires n°80, Hachette collections, septembre 2004, p.225-226 (dont sont extraites les parties en italique ci-dessus)

2222-16 : version 6V, aménagement défini en vue d'équiper le véhicule pour le transport et le service à bord du canon U.S. de 106 SR-M 40 monté sur affût M79 et rendre possible son parachutage (existe sur châssis Willys ou Ford au code E.M.A. 2222-26)

2223-17 : version 24V, aménagement défini en vue d'équiper le véhicule pour le transport et le service à bord du canon U.S. de 106 SR-M 40 monté sur affût M79 et rendre possible son parachutage.